December 2020


Books

Tuesday, December 22 2020

The Trial of Leo Frank read by Vanessa Neubauer - Slideshow



The Trial of Leo Frank read by Vanessa Neubauer - Slideshow


Leo Max Frank (17 April 1884 – 17 August 1915) was a Jewish factory superintendent who was convicted in 1913 of the murder of a 13-year-old employee, Mary Phagan, in Atlanta, Georgia. His trial, conviction, and appeals attracted countrywide attention. He was lynched two years later, in response to the commutation of his death sentence.
The powerful Anti-Defamation League was established in 1915 in response to this.
Controversy has continued regarding the case, with continued attempts to turn Leo Frank into an innocent martyr.

ONE OF THE GREATEST triumphs of historical writing in the last decade was the American Mercury’s centenary series on the 1913 trial and conviction of Jewish sex killer Leo Frank. Now the entire series is being produced as an audio book for our readers, beginning today with the first installment.

Originally posted on The American Mercury


The Trial of Leo Frank read by Alex Linder - Slideshow.jpg


The secret relationship between blacks and jews 3 : The Leo Frank case
Tom Watson - The Leo Frank case - AudioBook
Leo Frank Trial - AudioBook

The Leo Frank Case - Archives


Birth of the ADL - The Leo Frank Trial


The Leo Frank case on Gorf.Tube
The Leo Frank case on AldebaranVideo.tv
The Leo Frank case on NeoGenesis.tv
The Leo Frank case on Brighteon.com
The Leo Frank case on BitTube.video
The Leo Frank case on Odysee.com
The Leo Frank case on LBRY.com
The Leo Frank case on D.Tube
The Leo Frank case on Archive.org
The Leo Frank case on BitTube.tv

Sunday, December 20 2020

Joachim Meyer - Fäktbok

Joachim Meyer Fäktbok.jpg


Joachim Meyer - Fäktbok


The MS A.4º.2 is a German fencing manual created by Joachim Meyer in the 1560s. The original currently rests in the holdings of Lunds Universitets Bibliotek in Lund, Sweden. This manuscript, which may be Meyer's earliest work, was created for his private student Otto Graf von Sulms, Minzenberg and Sonnenwaldt. It contains lessons in the use of the longsword, the dussack, and the side sword, and it has much in common with the substantially larger book he would publish in 1570, Gründtliche Beschreibung der Kunst des Fechtens.


Meyer Fäktbok.jpg


Hans Talhoffer - Manuscrit d'Ambras
Arts Martiaux


Fäktbok.jpg

Sunday, December 13 2020

Saint-Yves d'Alveydre - Mission des juifs - Tome 1

Saint-Yves_d_Alveydre_-_Mission_des_juifs_-_Tome_1.jpg


Saint-Yves d'Alveydre - Mission des juifs - Tome 1
Acheter la version papier du livre - Book Depository - Amazon - The Book Patch


Joseph Alexandre Saint-Yves, né le 26 mars 1842, à Paris et mort le 5 février 1909 à Pau, est un érudit, poète et écrivain français.
Saint-Yves définit la Synarchie comme la "loi qui, étant celle de l'organisation normale des Sociétés, est du même coup la loi de l'Histoire", France vraie.
En 1884, il publie la Mission des Juifs qui reprend le cadre historique de l’Histoire philosophique du genre humain de Fabre d'Olivet (empire de Ram, schisme d'Irshou, histoire d'Israël, ...) et s'étend sur soixante-quatorze siècles d'expériences antérieures à la Chrétienté.
Cet ouvrage, fort remarqué dans le milieu occultiste, lui valut de rencontrer le Dr. Gérard Encausse, alias Papus. Saint-Yves ne s'est cependant jamais regardé comme un occultiste : "La vérité est qu'il n'y a pas de sciences occultes, car ce qui est scientifique cesse d'être occulte, et ce qui est occulte cesse de l'être en devenant scientifique." Mission des Juifs.


Saint-Yves d'Alveydre - Mission des juifs - Tome 2
Joseph Alexandre marquis Saint-Yves d'Alveydre

Mission des juifs

Mission des français :
La France vraie Tome 1
La France vraie Tome 2

Mission de l'Inde en Europe

Saint-Yves d'Alveydre - PDF
Gérard Encausse dit Papus


Joseph Alexandre Saint-Yves naît dans une famille catholique parisienne, il est l'aîné de trois fils. Leur père Guillaume-Alexandre Saint-Yves est médecin des hôpitaux (internat promotion 1833), aliéniste médecin-chef de la maison de Charenton.
Élève insubordonné, Saint-Yves fait dans sa jeunesse un court séjour à Mettray, dans la colonie pénitentiaire agricole pour jeunes détenus fondée par Frédéric Auguste de Metz, près de Tours.
M. de Metz fait une forte impression sur Saint-Yves qui lui voue une grande affection durant toute sa vie, reconnaissant l'importance de l'influence chrétienne de M. de Metz sur le cheminement de sa pensée.
Ses rébellions lui valent d'être contraint par son père à s'engager dans l'armée plusieurs années avant sa majorité. Étudiant à l'école de médecine navale de Brest, il contracte la variole noire en remplaçant volontairement un interne atteint de la maladie.
Convalescent, il obtient un congé renouvelable et se fixe, en 1863, à Jersey, attiré par les œuvres et la gloire de Victor Hugo, alors exilé politique. Il y vit en enseignant les sciences et menant de front des études incessantes. C'est là qu'il peut lire les ouvrages d'Antoine Fabre d'Olivet qu'il tient en grande estime.
En 1870, il revient en France alors en guerre contre la Prusse de Bismarck, pour entrer dans un corps d'infanterie de marine. Il est blessé lors d'une reconnaissance devant un fort. Après la guerre, il travaille au ministère de l'Intérieur à Paris, jusqu'en 1878.
Le 6 septembre 1877, il épouse la comtesse Marie Victoire de Keller (1827-1895), parente de Madame Hanska. Ce mariage lui apporte la sérénité et l'aisance pour mener à bien ses travaux.
Cette même année, il publie le Testament lyrique et les Clefs de l'Orient. Dans ce dernier livre, il présente une solution (reposant sur une entente religieuse entre juifs, chrétiens et musulmans) à la « question d'Orient », que l'affaiblissement de l'Empire ottoman pose en entraînant des tensions dans le Proche et le Moyen-Orient. Le Testament lyrique rassemble chronologiquement ses poèmes.
D'autre part, il entreprend la mise au point d'applications industrielles de plantes marines (De l'utilité des algues marines paru en 1879) dont il ne put mener à bien l'exploitation faute de capitaux.
En 1880, il reçoit le titre de Marquis d'Alveydre des autorités de Saint-Marin. Il meurt le 5 février 1909 alors qu'il était allé chercher des soins pour sa santé défaillante dans une cure thermale à Pau, sans descendance. Il est enterré, avec sa femme, au cimetière Notre-Dame à Versailles.


Saint-Yves_d_Alveydre_-_Mission_des_juifs.jpg

Wednesday, December 9 2020

L'invasion Indo-aryenne - Ulfric d'Alsace


Ulfric d'Alsace - L'invasion Indo-aryenne


Récemment, une étude publiée dans le numéro de Genome Research provenant d’une équipe internationale dirigée par Michael Bamshad à l’université de l’Utah affirme, qu’en Inde, les membres des castes de rang supérieur sont génétiquement plus similaires aux Européens, tandis que les castes inférieures sont plus similaires aux Asiatiques.
Ce travail, qui constitue l’étude la plus complète à ce jour, à propos de la constitution génétique des différentes castes en Inde souligne de fait l’existence de migrations de peuples blancs dans l’Histoire indienne, mais également de leur implication au sein de cette région du monde.


Ulfric d'Alsace - Vidéos

Les Indo-Européens dans la Chine antique
L'origine des Aryens


invasion Indo-aryenne Ulfric Alsace.jpg

Tuesday, December 8 2020

Grégory Bouysse - Encyclopédie de l'Ordre Nouveau - Français sous l'uniforme allemand Partie III : LVF

Volume III LVF.jpg

Troisième tome consacré aux Français sous l'uniforme allemand. Ce volume est consacré à la Légion des Volontaires Français, (638ème Régiment d'Infanterie de la Wehrmacht) (juillet 1941 - août 1944), mais aussi aux unités éphémères que furent la Légion Tricolore et la Phalange Africaine. Comprend 187 notices d'officiers LVF, 36 notices d'officiers Légion Tricolore, 21 notices d'officiers Phalange Africaine, mais aussi une bonne centaine de sous-officiers et soldats importants. Mais également de nombreux annexes : des organigrammes les plus complets à ce jour sur la LVF, un listing de près de 50 pages de volontaires divers (LVF, SS, etc), des listes de morts et de décorés, divers rapports.


Grégory Bouysse - Encyclopédie de l'Ordre Nouveau
Hors-série - Français sous l'uniforme allemand Partie III : LVF
Légion des Volontaires Français contre le bolchevisme
Amazon - Lulu - Extrait PDF


Grégory Bouysse vous présente la sortie de son nouvel ouvrage : « Encyclopédie de l'Ordre Nouveau – Hors-série – Français sous l'uniforme allemand Partie III : Légion des Volontaires Français contre le bolchevisme » !
Cet ouvrage comporte 484 pages, environ 350 notices biographiques principales (de quelques lignes à plusieurs pages), environ 400 photos et de multiples annexes (dont des organigrammes et des listing inédits).

Dans les deux volumes précédents étaient présentés les hommes ayant appartenu à un moment ou à un autre à la Waffen-SS (principalement la Sturmbrigade « Frankreich » let 33ème Division de grenadiers SS « Charlemagne »). Mais il exista antérieurement une autre grande unité de volontaires français en uniforme allemand : la Légion des Volontaires Français contre le bolchevisme, ou Infanterie-Regiment 638 pour la Wehrmacht. Elle dépendait de la Heer, l'armée de terre allemande. Sa création est une initiative privée, décidée en juillet 1941 par les chefs des partis collaborationnistes à Paris, suite à l'attaque de l'URSS par l'Allemagne. Non reconnue par le gouvernement de Vichy, elle prend la forme d'une association loi 1901 ! A partir de février 1943, elle sera officiellement reconnue d'utilité publique par les autorités civiles et militaires de l’État Français, qui au départ voyait d'un mauvais œil cette initiative privée partis fascistes, tout comme les Allemands, qui freineront initialement le recrutement de la LVF. D'abord limité à 15 000 hommes maximum sur décision d'Hitler, ce chiffre ne sera jamais atteint.

Ainsi, en 1943-1944, la LVF était en quelque sorte considérée par l'Etat Français comme un régiment de l'armée française (rappelons que la France n'a plus d'armée après le sabordage de la flotte de Toulon en novembre 1942, et la dissolution de l'armée d'armistice) portant l'uniforme allemand sur le front de l'est. Les volontaires de la LVF étaient donc autorisés à porter un uniforme français quand ils étaient sur le territoire national. Bien entendu, sur le front de l'est, la LVF était militairement subordonnée à l'état-major de la Wehrmacht.

Mise sur pied entre juillet et octobre 1941, elle compte près de 2300 hommes en octobre 1941, chiffre qui ne sera jamais atteint à nouveau par la suite. Elle monte en première ligne, et combat devant Moscou début décembre 1941, par des températures et des conditions épouvantables. Décimée par le froid et la maladie plus encore que par les attaques soviétiques, la LVF est retirée du front pour être reconstituée. Désormais, elle sera employée contre les partisans, dans les forêts et marais impénétrables de Russie centrale et Biélorussie, de mai 1942 à juin 1944, participant à plusieurs opérations de grande envergure. Fin juin 1944, l'armée rouge progresse, et la LVF se retrouve à nouveau, par la force des choses, en première ligne. Près de 600 légionnaires combattront en première ligne, à Bobr, tenant tête à des forces en surnombre. Un rapport de l'Armée Rouge parlera de « deux divisions françaises » ! La LVF est chassée de Biélorussie et retraite avec le reste de l'armée allemande vers l'ouest.

A travers les trois années de son existence (juillet 1941 à août 1944), la LVF a vu passer dans ses rangs près de 6000 hommes (les chiffres varient de 5800 à 6400). En août 1944, les légionnaires au repos apprennent qu'ils vont être versés à la Waffen-SS, joignant d'autres français en uniforme allemand, pour former une seule grande unité ! L'on sait désormais que près de 1500 légionnaires ont été intégrés à la Waffen-SS à dater du 1er septembre 1944. Il restait donc potentiellement 4500 hommes, à être précédemment passés dans ses rangs, mais qui, à l'été 1944, avaient déjà été démobilisés, démissionnaires, tués ou blessés à travers les trois précédentes années. Bien entendu, comme pour les deux premiers volumes, il est quasiment impossible à l'heure actuelle de lister tous les volontaires.


Ce volume comprend donc la biographie de 187 officiers (et aspirants) de la LVF, et une centaine de sous-officiers et soldats parmi les plus marquants. Deux chapitres sont consacrés à la Légion Tricolore (36 officiers hors LVF) et à la Phalange Africaine (21 officiers hors LVF). Cette dernière unité, de la taille d'une grande compagnie, fut formée au début de 1943, après le débarquement des Alliés en Afrique du nord. Portant un mélange d'uniforme français et allemand, la Phalange combattra en avril 1943 au cotés des Allemands contre les troupes du Commonwealth en Tunisie. Peu d'entre eux parviendront à gagner la métropole, après la prise de Tunis début mai 1943. Les phalangistes seront rétroactivement considérés comme des membres de la LVF.


Gregory Bouysse - PDF
Encyclopédie de l'Ordre Nouveau

Encyclopedia of the new order - Special issue - Wallonia - Part 2
Encyclopédie de l'Ordre Nouveau - Hors-série - NSDAP-SS-SA-NSKK-NSFK - Partie 1
Encyclopédie de l'Ordre Nouveau - Hors-série - Français sous l'uniforme Allemand - Partie 2
Encyclopédie de l'Ordre Nouveau - Volume 7
Encyclopédie de l'Ordre Nouveau - Volume 2
Encyclopédie de l'Ordre Nouveau - Volume 1
Waffen-SS Français - Volume 1 : Officiers

Tuesday, December 1 2020

Ordre de Teutatès - La question Slave



Ordre de Teutatès - La question Slave - Youtube
Chaine Youtube
Par Von Elsass - Rejoignez-nous : t.me/ordredeteutates


0:04 Introduction
0:26 Définitions
1:28 La correspondance entre les slaves et le National-Socialisme
2:18 Hitler sur le peuple français
3:14 Le pangermanisme et le peuple allemand
6:14 L'antislavisme puis le projet Européen
16:16 Les divisions SS slaves
18:05 Qualité des femmes slaves
18:53 Partis fascistes slaves
19:12 Le cas des russes et des ukrainiens
21:39 Le cas de l'ex-Yougoslavie
26:26 Conclusion


Léon Degrelle - PDF
Albert Speer - Au cœur du Troisième Reich
Benito Mussolini

La fascination des femmes pour Hitler


Division SS slaves :
Le 1er et 2e Bataillon SS Gebirgsjäger (russes, croates)
Le 3e Bataillon SS Gebirgsjäger (russes)
La 30e Division SS de grenadiers (russes et biélorusses)
La 29e Division SS de grenadiers (russes, biélorusses et ukrainiens)
La 14e division SS (ukrainiens)
Le Serbisches SS-Freiwilligen-Korps (serbes)
La 24e Division de montagne des chasseurs du Karst de la Waffen-SS (slovènes)
Le 9e Corps SS de montagne (croates)
La 13e Division SS Handschar (croates et bosniaques)
La 23e Division SS de montagne Kama (bosniaques)

Il n’y a pas 8 partis fascistes russes mais 7 (Organisation terroriste de combat, Format 18, Société national-socialiste , Pamyat, Parti national-socialiste russe , Unité nationale russe, Union slave)

Il n’y a pas 3 partis fascistes serbes mais 2 (Alignement national, Action serbe)

Les autres partis fasciste cités:
Assemblée sociale-nationale - Ukraine
Patriotes d'Ukraine - Ukraine
Svoboda - Ukraine
Authentique parti croate des droits – Croatie
Mouvement bosniaque de fierté nationale – Bosnie


Europe - PDF
Races - PDF


La question Slave Ordre de Teutatès.jpg

WAWA CONSPI
WAWA CONSPI
The Savoisien
The Savoisien - Lenculus
Exegi monumentum aere perennius