You are not logged in.

WAWA CONSPI - The Savoisien

Exegi monumentum aere perennius

Announcement

#1 31-12-2010 14:27:19

TitiLeParisiard
Guest

Grégoire Fernand - La juiverie algérienne ...

Fernand Grégoire
La juiverie algérienne[s]
http://www.histoireebook.com/index.php? … algerienne

Pour compléter la série sur les juifs sépharades d'Algérie, voici le classique qui fut renié (une fois seulement) par la bibliothèque Nationale de la province de France, après sa mise en ligne inconsidérée.
Nous remercions Lenculus pour ses prémonitions, mais au fait est-ce vraiment cela ? Ou plutôt n'a-t-il pas accès au livre les plus rares cachés dans la poussière et l'oublie des grandes bibliothèques. Ha ! que voilà un bien mauvais fonctionnaire... O ! que nous l'en remercions avec plus de fougue pour son laborieux travail de documentaliste.
Nous ne saurions vous conseiller de lire la revue La trique anti-juive

juiverie_algerienne.png

___________________

AUX ANTI-JUIFS

L’avouerai-je ? En mettant le pied sur cette belle terre d’Afrique, il y a de cela dix ans, je ne me doutais guère qu’un jour je livrerais au public une brochure antisémitique.
Élevé dans ces grandes idées de liberté, d’égalité, de justice, qui m’ont jeté dans les rangs de l’armée révolutionnaire, je ne pouvais avoir de ressentiment, de haine, de mépris, pour une catégorie quelconque d’individus, fût-ce même pour les israélites.
Entendant journellement accoler à ce nom de juif une épithète peu flatteuse, entendant réclamer, à tout bout de phrase, le retrait du décret Crémieux (1), je protestais, plaidant même la cause des enfants d’Israël, que je n’avais pas encore vus à l’œuvre.
Le bandeau posé sur mes yeux ne devait pas tarder à tomber, me montrant le juif indigène algérien dans toute sa nudité : hypocrite, rapace et voleur, plat devant les forts, insolent avec les faibles, incapable d’une bonne action, si derrière cette bonne action ne se trouve pas une pièce de cent sous.
J’ai pu me convaincre alors, en étudiant nos sémites, que cette tourbe venue du fond de la Palestine, constituait pour notre pays un véritable danger. Danger de toutes les heures, danger toujours grandissant et qui ne peut tarder à nous submerger, si l’on ne se hâte d’élever une digue protectrice.
Ne nous faisons point d’illusions, le pire ennemi de l’Algérie, c’est le juif Le juif qui accapare le numéraire et ne produit rien en échange ; le juif qui ne colonise pas, mais, an contraire, nuit à la colonisation par l’usure — véritable ver rongeur.
Il appartient aux publicistes indépendants, à ceux que l’on n’achète point, de crier bien haut, ce que chacun ici pense tout bas, de combattre au soleil et non dans l’ombre pour plus grand intérêt de, notre Algérie.
Voilà pourquoi la « Juiverie Algérienne » vient de paraître.
Je fais appel à tous mes concitoyens « véritablement » français, pour me soutenir dans cette lutte contre l’ennemi commun.
Il ne s’agit point de haine de race ou de haine religieuse. Chacun, dans ce pays, où tant de religions se coudoient, où les consciences sont plus libres que partout ailleurs, passe avec indifférence devant l’Église, la mosquée ou la Synagogue.
Non ! le but est d’obtenir le retrait du décret Crémieux, qui a donné tout l’opposé des résultats attendus.
En effet : On voulait franciser les juifs, et les juifs se sont plus que jamais éloignés de nous.
Entre nos familles et les leurs s’élève toujours le rempart infranchissable de la religion : comme toujours leur race ne se mêle à aucune autre race ; ils ne s’allient qu’entre eux ; ils constituent un État dans l’État, ayant son gouvernement, ses institutions, ses finances, ses impôts que perçoit le Consistoire. Ils ont leur cimetière dont ils vendent les parcelles arbitrairement ; ils ont leurs mœurs à eux et pas de patrie ; ils ont des coreligionnaires et pas de concitoyens.

Donc, arrière peuple de Jéhovah !

Juifs, vous ne pouvez conserver ce titre de citoyens français ; Vous n’avez rien fait pour le mériter.
Français, haut les cœurs et en avant ! le succès est au bout !

Fernand Grégoire.

_______________
(1) - Décret scandaleux Crémieux
REPUBLIQUE FRANÇAISE
N° 136. – Décret qui déclare citoyens français les israélites indigènes de l'Algérie.
24 0ctobre 1870
     Le gouvernement de la Défense nationale décrète :
        Les israélites indigènes des départements de l'Algérie sont déclarés citoyens français ; en
        conséquence, leur statut réel et leur statut personnel seront, à compter de la promulgation du
        présent décret, réglés par la loi française, tous droits acquis jusqu'à ce jour restant inviolables.
        Toute disposition législative, tout sénatus-consulte, décret, règlement ou ordonnances
        contraires, sont abolis.
        Fait à Tours, le 24 0ctobre 1870.
        Signé :
                AD. Crémieux,
                L. Gambetta,
                AL. Glais-Bizoin,
                L. Fourichon.

Last edited by TitiLeParisiard (01-01-2011 12:23:18)

Board footer


Minds - VK - GAB - RSS

Balder Ex-libris - Histoire Ebook - Free PDF - Aryana Libris - PDF Archive

Aldebaran Video - Viva Europa - Le Gentil - Un grain de Sable

WAWA CONSPI
WAWA CONSPI
The Savoisien
The Savoisien - Lenculus
Exegi monumentum aere perennius