You are not logged in.

WAWA CONSPI - The Savoisien

Exegi monumentum aere perennius

Announcement

#1 01-11-2010 15:13:46

TitiLeParisiard
Guest

Autopsie d'un extra-terrestre - Pradel TF1 ...

Autopsie d'un extra-terrestre - Pradel TF1

12 000 exemplaires à 134 FF en rayon en France en septembre, et 10 000 de plus proposées en octobre 1995.

Le dossier Roswell se résume pour le grand public au film diffusé par Pradel sur TF1. Il s'agit en fait d'un témoignage de crash d'objet non identifié, sur lequel s'est greffé nombre de faux, dont une série de films produits par le producteur Ray Santilli.

Raymond_Santilli_1995.jpg

Santilli en 1995, tenant la boîte d'une des bobine
du prétendu film d'autopsie d'un extraterrestre

"Ray" Santilli est producteur londonien, travaillant pour la société Merlin Group. En temps normal, il se consacre à la conception de cassettes vidéo musicales.

Film d'autopsie
En 1992 Santilli se rend à Cleveland (Ohio) pour y acheter le film de la 1ère apparition d'Elvis Presley en public en 1955 à Jack Barnett, ancien cameraman de l'USAF. Après avoir négocié le film de Elvis, Barnett propose plusieurs films, dont 22 (14 ? 15 ? 29 ?) boîtes 16 mm noir et blanc totalisant 9 h de film retraçant la récupération d'un appareil extra-terrestre s'étant écrasé en juin 1947 ainsi que l'autopsie de ses occupants. Santilli est dubitatif, mais plus convaincu quand Barnett lui montre des papiers prouvant qu'il a été cameraman pour l'armée de 1942 à 1952. Il désire cependant que son anonymat soit conservé.

Aveux
En 2006, à l'occasion de la sortie du film retraçant l'histoire, il confesse avoir réalisé le faux film de l'autopsie de Roswell.

Auteur de :
    * Alien Autopsy, 2006 - En tant que producteur exécutif
    * Elvis: The Last 24 Hours, 2005 (TV) - En tant que producteur
    * Jimi Hendrix: The Last 24 Hours, 2004 (TV) - En tant que producteur exécutif
    * Alien Autopsy: (Fact or Fiction?), 1995 (TV) - En tant que "producteur consultant"
    * The Doctors, 30 Years of Time Travel and Beyond (1995) (V) - En tant que producteur exécutif
    * The Life of Bruce Lee (1993) (TV) - En tant que producteur exécutif
    * Bruce Lee - Martial Arts Master (UK)

En France, Jacques Pradel diffuse le mercredi 21 juin, pour la 1ère fois au monde, des extraits du film de l'autopsie, dans le 1er numéro de son émission l'Odysée de l'Etrange, sur TF1. Après 4 mois d'investigation, le journaliste Nicolas Maillard, chargé de l'enquête, retrouve l'ensemble des cameramen de l'explosion de Trinity (le 1er essai de bombe atomique) encore en vie. Aucun ne s'avère être Barnett. Grâce à la collaboration d'un historien de la base aérienne de March, Maillard retrouve également des images du projet secret de l'USAF "Little Henry", ou Mac Donnell XH-20. Cet hélicoptère ne semble avoir été filmé que par 2 personnes : Bill Schmitt et Chester Turk, 2 cameramen de Mac Donnell Aircraft. Chester Turk est décédé et Schmitt n'a jamais quitté le Missouri. Reste alors la piste d'Elvis Presley, dont Jack Barnett aurait filmé une prestation historique. Maillard retrouve ainsi la trace de Bill Randle qui fut le plus jeune disc-jockey des USA. En 1955, lors d'un concert de Bill Haley et Pat Boone à Cleveland, il fit monter sur scène un jeune rocker inconnu : Elvis Presley. Pour tourner cette courte séquence, il engagea un cameraman de Chicago, Jack Barnett, décédé en 1967, puis vendit une option sur les droits en 1992 à Ray Santilli. Nicolas Maillard retrouve des amis de Barnett qui lui donnent des renseignements précis : Barnett n'a jamais été militaire, il travaillait en 1947 pour les actualités cinématographiques de la Fox et enfin, compte tenu de la date de son décès, il n'aurait jamais eu un seul contact avec Santilli. Ainsi, aucune preuve ne permet de déterminer l'origine du film. Jean-Pierre Petit est invité par Pradel afin d'apporter certains commentaires sur le film et la possibilité de l'existence d'une vie extraterrestre.

Le lendemain, VSD fait sa une avec la tête de la créature, et titre la 1ère photo d'un extra-terrestre ("La créature tombée du ciel", VSD n° 930, 22 juin 1995).

Le samedi 26, le film entier est diffusé dans l'Odyssée de l'Etrange. Interrogé dans le bloc opératoire de la clinique Pereire de Levallois-Perret, Hauts-de-Seine, le docteur Patrick Braun, chirurgien international à Paris, se dit convaincu que l'autopsie a été faite sur un corps véritable et non sur un mannequin. La créature du film ne semble pas être une anomalie de la nature terrestre. Le docteur Braun et une autre spécialiste, le docteur Josiane Pujol, expert judiciaire en odontologie légale et anthropologie médico-légale, considèrent qu'aucune pathologie connue ne peut expliquer un tel ensemble de malformations ("Jacques Pradel et le 'vrai faux' extraterrestre", Le Monde, 22 octobre 1995).

Pradel malmène Santilli, en direct, parlant notamment de son associé obscur Volker Spielberg. Par la suite l'équipe de l'Odyssée de l'Etrange tente d'en savoir plus sur Volker Spielberg. Ils l'ont au téléphone, le filment plusieurs fois de loin, en caméra cachée, afin d'obtenir les preuves des bonnes relations qu'il entretient avec Ray Santilli, mais ne peuvent finalement poursuivre leur enquête, TF1 ayant décidé de mettre fin à l'émission en raison de la mauvaise presse reçue par l'affaire de Roswell. Une cassette vidéo est tout de même commercialisée par TF1 Video 2.

Une diffusion publique a lieu le mercredi 28, ou des chaînes de télévision du monde entier diffusent 20 mn de film acheté.

Le mardi 29 Sur Arte, émission spéciale intitulée "Extraterrestres, la preuve" et animée par Michel Polac, pour démystifier les escroqueries télévisuelles. Un pastiche du document présenté dans l'Odyssée de l'Etrange (crash d'un ovni en ex-URSS) est réalisé par des spécialistes de l'image fabriquée et des hommes de science sont invités à le commenter.

Confessions
Le 4 avril 2006, Sky 1 TV diffuse l'émission "Eamon Investigates - Alien Autopsy". Santilli et Gary Shoefield racontent une nouvelle version de l'histoire. Si Santilli maintient avoir vraiment visionné un film d'extraterrestres et l'avoir acheté à un ancien caméraman US, le fait qu'il ait dû attendre 2 ans avant de pouvoir réunir l'argent nécessaire à son achat l'aurait rendu quasiment inexploitable. A cette date, le film reçu était à 95 % entièrement oxydé, les 5 % restants en très mauvais état.

C'est à ce moment que Shoefield et Santilli auraient décidé d'en reconstruire une version à partir des souvenirs de ce dernier. Ils engagèrent le sculpteur britannique John Humphreys, un ancien employé de Shoefield, qui mit 3 semaines pour façonner les mannequins de latex, à partir de sculptures d'argile. Il utilisa des cerveaux de mouton, une patte de mouton pour l'articulation de la jambe et des entrailles de poulets, achetés au marché de viande de Smithfield. Il joua même l'un des "chirurgiens". Les rares images utilisables du film authentique d'origine auraient même été introduites dans la "reconstruction", bien que Santilli et Shoefield ne puissent les désigner. John reçut des images très précises avec lesquelles travailler et ce qu'il a fait était du pur génie, dira Santilli.

Mais Santilli ne s'arrête pas là : il révèle aussi que l'interview du caméraman était aussi un faux. Quelqu'un qu'ils prirent littéralement dans la rue et auquel ils demandèrent de lire un texte. Le film des débris, où des panneaux métalliques à 6 doigts sont présentés est également un faux, un travail "artistique", comme les tiges en "I" dont certaines ont été confectionnées à partir de l'arrière de sa voiture. Il a également été réalisé par John Humphreys.

Basé à Manchester, Humphreys (entre autre créateur du présentateur virtuel "Max Headroom" à la télévision dans les années 1980s, des effets spéciaux de Charlie et la Chocolaterie), confirme l'histoire, qu'il n'avait confiée jusqu'alors qu'à sa femme : le film a été réalisé par lui, Santilli et 3 autres personnes dans un appartement de Camden, dans le nord de Londres, en 1995. Lui-même y apparaît comme le chirurgien en chef. Ce fut un sentiment très, très étrange de savoir que j'avais joué un rôle-clé là-dedans, dira-il. Après le tournage, les mannequins furent coupés en morceaux et jetés dans des poubelles de Londres ("Salford man admits alien autopsy fake", Manchester Online, 6 avril 2006 ; "Max Headroom creator made Roswell alien", Sunday Times, 16 avril 2006 et "I made the Roswell alien", BBC, 7 avril 2006.

Le 7 avril, la Warner sort un film retraçant l'histoire d'une fausse autopsie par "Ray" (joué par Declan Donnelly) et "Gary", produit entre autres par Santilli et Shoefield. Les effets spéciaux sont bien sûr de John Humphreys qui, 11 ans plus tard, a recréé ses créatures à l'identique.

Le 22 juin 2007, Mantle se rend en train à Londres pour rencontrer à nouveau Santilli et son associé Shoefield. Ils déjeûnent agréablement et Santilli montre à Mantle des images de film enfermées dans une sorte de matériau perspex, lui déclarant qu'il s'agit d'images du film d'autopsie d'origine de 1947. (Mantle, P.: "Alien Autopsy - Game Over", UFO Digest, 2 mars 2008).

Quelques jours plus tard Russel Callaghan, rédacteur-en-chef de UFO DATA magazine, reçoit un coup de fil d'un homme nommé Spyros Melaris, magicien et réalisateur de film, déclarant avoir dirigé l'équipe qui a réalisé le faux film d'autopsie. Callaghan, ami de Mantle, avertit ce dernier qui obtient à son tour de nombreux détails de la part de Melaris. Tous 2 s'arrangent pour que Melaris fasse sa première déclaration publique à la conférence annuelle UFO Data, le dimanche 21 octobre à Pontefract (West Yorkshire, Grande Bretagne). C'est Melaris qui recruta Humphreys.

Malgré les aveux de ces personnes, Gildas Bourdais considère que la preuve de leur participation au film n'est pas apportée et que ce dernier est probablement une entreprise de désinformation visant à ridiculiser l'affaire Roswell.

Board footer


Minds - VK - GAB - RSS

Balder Ex-libris - Histoire Ebook - Free PDF - Aryana Libris - PDF Archive

Aldebaran Video - Viva Europa - Le Gentil - Un grain de Sable

WAWA CONSPI
WAWA CONSPI
The Savoisien
The Savoisien - Lenculus
Exegi monumentum aere perennius