Augustin-Joseph Jacquet - L'antisémitisme et les vieux partis


Books


Opportunisme, Orléanisme, Impérialisme... tout ça se vaut.
Augustin-Joseph Jacquet - L'antisémitisme et les vieux partis
Lettres d'un curé antisémite à M E. Drumont

Les Lettres que nous réunissons dans ce volume ont été publiées, il y a quelques mois, dans deux des plus importantes feuilles périodiques de Bordeaux et du Sud-Ouest, le Bordeaux Journal et l'Union Nationale.
Quand elles parurent, elles frappèrent r.esprit de ceux qui eurent l'occasion de les lire.
Depuis lors, diverses personnalités éminentes du monde politique nous ont, à maintes reprises, exprimé le désir qu'elles fussent mises sous les yeux d'un public moins restreint que celui de deux journaux de province.
Après de longues hésitations, nous nous décidons à acquiescer à ce désir.
Ce sont des idées qui sont exposées dans ces Lettres, et non des faits appartenant au domaine de la chronique. Elles n'ont, par conséquent, rien perdu de leur actualité. Il y a plus. Loin d'être hors de propos, cette publication vient fout à fait au bon moment. Il est, en effet, des vérités sur lesquelles il n'est pas inutile, à la veille des élections générales, d'appeler l'attention de ceux qui sont encore capables de réfléchir.
Les partis traditionnels soit de droite soit de gauche sont les pires fléaux de notre pays. Grâce à Dieu, ils sont en train de se dissoudre. Il faut qu'ils disparaissent complètement et que, sur leurs ruines et avec les éléments honnêtes qu'ils renferment, se forme le seul parti qui puisse répondre exactement aux véritables aspirations nationales, le parti antisémite.
Il faut, en outre, que les Antisémites militants sachent bien que l'émancipation intellectuelle, morale, sociale et économique du pays ne sera possible que le jour où son émancipation politique sera un fait accompli, c'est-à-dire, le jour ou la République bâtarde que nous ont imposée les constituants orléanistes de 1875, aura fait place à une République digne de ce nom.
Telles sont les vérités que nous voulons faire entendre à nos concitoyens. Dans les Lettres qui suivent, nous les avons affirmées, ces vérités, avec d'autant plus de force que jusqu’ici, bien peu de publicistes et d'hommes politiques ont songé à les proclamer.
Quelques-uns seront peut-être portés à nous considérer comme un adversaire de M. E. Drumont.
Nous protestons d'avance et bien haut contre une pareille imputation.
Nul plus que nous n'apprécie l’œuvre sociale de l'incomparable écrivain. Nous pensons que parmi nos contemporains il sera un de ceux qui auront le plus mérité de la patrie.
Mais si le combat engagé et soutenu par M. E. Drumont est, en soi, le bon combat par excellence, il n'en reste pas moins vrai que sa tactique et défectueuse sur plusieurs points, et que, parfois, ses coups s'égarent de la façon la plus regrettable.
A ce sujet, nous prenons la liberté de lui soumettre quelques observations et, nous laissons le public juge de la justesse de celles-ci. Est- ce là faire acte d'hostilité envers M. E. Drumont ?
Nous ne le pensons pas. C'est tout simplement essayer de servir, selon nos faibles moyens, cette noble cause de l'Antisémitisme dont il est lui-même l'apôtre le plus éloquent et le plus zélé.
Nos observations sont libres et franches, mais elles restent toujours respectueuses et courtoises.
Nous avons, par conséquent, le droit d'espérer que l'éminent directeur de la Libre Parole ne nous en voudra pas de les avoir formulées.
Il pensera, au contraire, que nous avons bien fait.
Mieux que personne il sait que la devise des Antisémites, la France aux Français, ne pourra se réaliser qu'autant que tous les hommes de bonne volonté sauront unir leurs efforts et se communiquer réciproquement leurs lumières.

A.-J. JACQUET.
Décembre 1897.

Les ouvrages d'Edouard Drumont

Pour plus d'informations

Léonard Gorse - Le fond de la question juive La Edouard Joukowsky - Judaïsme
WAWA CONSPI
WAWA CONSPI
The Savoisien
The Savoisien - Lenculus
Exegi monumentum aere perennius