Ulrich Holst - Purifier et dynamiser votre eau


Books


Ulrich Holst - Purifier et dynamiser votre eau

Il y a quelques années, j’ai beaucoup sillonné l’Inde. Un jour, alors que j’effectuais une randonnée au pied d’un massif himalayen, j’ai fait une rencontre quelque peu in-solite, celle d’un jeune yogi assis jambes croisées en méditation sur une passerelle sur-plombant un torrent impétueux. Enveloppé dans sa robe de couleur safran, ses longs cheveux bruns noués en chignon, il se tenait aussi immobile qu’une statue. Il avait les yeux clos, et rien sans doute n’aurait réussi à le perturber dans sa méditation, tant elle paraissait intense et profonde. La vue de cet ascète m’a littéralement fasciné, si bien que je l’ai observé un long moment. S’il avait choisi cet endroit singulier pour médi-ter, disais-je à part moi, c’est sans doute parce qu’il est propice à l’absorption médita-tive. Mais aujourd’hui, après une étude approfondie des techniques ou procédés de dynamisation des eaux souillées ou polluées, je pencherais plutôt vers une deuxième hypothèse : ce yogi, à la faveur de ses heures d’absorption méditative, n’avait-il pas l’intention de communiquer ses nobles vibrations spirituelles à l’eau roulant à quel-ques mètres au-dessous de lui ? À des centaines de kilomètres en aval, cette même eau, en effet, deviendrait une substance capitale pour la survie des habitants de villa-ges et de villes entières.
Je ne saurai jamais si ce yogi avait réellement l’intention de vitaliser l’eau du torrent, ou bien si l’intention que je lui prête n’est finalement que le fruit d’une imagination trop fertile. Je sais, en revanche, que certains êtres humains, certaines formes, certai-nes pierres ou minéraux ont le pouvoir de conférer à l’eau d’étonnantes propriétés, par exemple celui de guérir des maladies réputées incurables. Ainsi, en France, des centaines de milliers de pèlerins affluent chaque année à Lourdes, dont nombre de malades précisément en quête de guérison, tandis qu’en Inde plusieurs millions de pèlerins prennent part chaque année à la kumbha-mela et, à cette occasion, se bai-gnent dans les eaux du Gange très polluées en apparence mais qui ont un fort pouvoir de régénération interne. Les miracles ou prodiges que l’on prête à certaines eaux relè-veraient-ils de l’esprit de superstition ? de croyances d’un autre temps ?
Les faits démentent manifestement cette hypothèse. En effet, les toutes récentes dé-couvertes scientifiques dans le domaine de l’eau permettent d’affirmer que l’eau n’est pas un liquide banal, qu’il est plus qu’une formule chimique. L’eau est énergie ; l’eau est source de vie ; et l’eau est dotée de mémoire, elle porte en soi nombre de données informatives. Une eau de bonne qualité est dispensatrice de vie, elle procure énergie et santé, tandis qu’une eau fortement polluée ou souillée peut générer toutes sortes de pathologies.
Il y a cinq ans, mon épouse et moi-même avons décidé d’équiper notre maison d’un appareil de dynamisation bioénergétique de l’eau. J’avoue que la lecture de la brochu-re accompagnatrice m’avait laissé un peu sceptique, tant le prospectus prêtait de mé-rites à cet appareil. Mais il a tenu ses promesses, et même des promesses que nous ignorions ! Notre eau du robinet a retrouvé de la saveur, et sa teneur en calcaire a beaucoup diminué. Nous pouvons prendre des bains sans craindre la peau sèche. Même notre chien est ravi de cette eau magnifiquement régénérée ! Il la boit volon-tiers, alors qu’il dédaignait notre eau d’avant, à laquelle il préférait les flaques d’eau de pluie.
C’est notamment cette expérience particulière qui m’a incité à étudier l’élément eau de façon approfondie, à investiguer les différentes techniques d’assainissement de l’eau actuellement sur le marché, qui, toutes, sont aptes à lui restituer son potentiel d’énergie vitale.
Au départ, il y avait cette question : les eaux polluées, et a fortiori très polluées, peu-vent-elles être redynamisées au moyen de la technique, l’eau peut-elle être condition-née sans perdre ses qualités innées, originelles ? Sans qu’il y ait besoin de recourir à un prophète comme Élisée, ou à un yogi de l’Inde ? Mes années de recherche me permettent de répondre par l’affirmative à ces différentes questions.
Cet ouvrage, je l’ai écrit avec l’idée de fournir au lecteur un certain nombre de pistes qui l’aideront à résoudre sa propre problématique d’eau, et à utiliser avec plus de sa-gesse et de perspicacité l’élément eau dans sa vie quotidienne. Sans eau potable, en effet, la survie humaine devient plus qu’incertaine.

Ulrich Holst
Juillet 2004

Pour plus d'information

Rosenn Le Page - Gérard Meudec - L'abc du potager PDF Archive
WAWA CONSPI
WAWA CONSPI
The Savoisien
The Savoisien - Lenculus
Exegi monumentum aere perennius