Anne Ross - Les plus belles légendes des Celtes


Books

Ross_Anne_Les_plus_belles_legendes_des_Celtes.jpg


Anne Ross - Les plus belles légendes des Celtes


Les Celtes occupèrent et dominèrent l'ensemble des territoires qui s'étendaient de la Baltique à la Méditerranée et de la mer Noire aux côtes occidentales d'Irlande.
Ils suscitaient à la fois terreur et admiration. On leur enviait leur savoir-faire technologique, leur artisanat délicat, leur ferveur religieuse et leur passion d'apprendre.


35 histoires
Les aventures des enfants de Lir transformés en cygnes
Les exploits de Cu Chulainn
La légende du roi Arthur
Etc...

Avec une présentation du monde celtique.
A partir de 9 ans.


Celtes_carte.jpg


Le monde celtique

Celtic_Warrior.jpgLES CELTES furent les véritables fondateurs de l'Europe, les ancêtres de tous les Européens. À l'apogée de leur puissance, en l'an 300 avant J.-C., ils occupèrent et dominèrent l'ensemble des territoires qui s'étendaient de la Baltique à la Méditerranée et de la mer Noire aux côtes occidentales d'Irlande. C'était un peuple de race indo-européenne qui occupait à l'origine la région située au nord de la mer Noire et qui, vers 2500 avant J.-C., commença à se répandre en Europe et à l'est jusqu'à l'Inde. C'est de sa langue que dérivent la plupart des langues européennes et quelques dialectes indiens.

L'historien grec Hérodote fut le premier à mentionner le nom des Celtes au Ve siècle avant J.-C.. C'était à l'époque un peuple puissant, composé de tribus aux noms différents, mais qui se désignaient mutuellement du nom de Keltoï. Ces tribus avaient en commun une même organisation politique, un clergé puissant, des traditions, une langue et un aspect semblables. Leur culture était ancienne et remontait sans doute au troisième millénaire avant J.-C..

Les archéologues subdivisent la préhistoire celte en deux périodes : Hallstatt (septième au cinquième siècle avant J.-C. env.) et La Tène (cinquième siècle avant J.-C. env. au 1er siècle après J.-C. env.). Ces noms sont empruntés à des sites, respectivement situés en Autriche et en Suisse, ayant livré de nombreux objets. Les Celtes de Hallstatt devaient leur puissance à la découverte du fer et à l'emploi habile qu'ils en firent. Le fer était un métal très supérieur à celui qu'utilisaient leurs ancêtres de l'âge du bronze. Il se prêtait à la fabrication d'armes, d'outils, de récipients et d'ustensiles de toutes sortes. En 1600 avant J.-C., une colonie celte fut fondée à Massalia (l'actuelle Marseille); elle établit des rapports commerciaux intenses avec les pays de la Méditerranée. Les chefs de clan s'enrichissant, la nouvelle technologie - et les objets fabriqués grâce à elle - se propagea en Europe, déterminant des progrès culturels.

Vers 500 avant J.-C., toutes les conditions étaient réunies pour qu'entrent en scène les formidables Celtes de La Tène, qui, avec leurs légers chars de guerre à deux roues, allaient conquérir toute l 'Europe avec une stupéfiante rapidité et même l'Étrurie, colonisant la péninsule italienne, une partie de la Grèce et de l'Asie mineure (Cralatie) et poussant à l'ouest jusqu'à la péninsule Ibérique et aux îles Britanniques.

Les Celtes suscitaient à la fois terreur et admiration. On leur enviait leur savoir-faire technologique, leur artisanat délicat, leur ferveur religieuse et leur passion d'apprendre. En 390 avant J.-C., ils mirent Rome à sac et, en 279 avant J.-C., une tribu celte d'Asie mineure, les Galates, attaqua la cité grecque de Delphes. L'attaque échoua, mais les Celtes demeurèrent dans les Balkans. Certains d'entre eux étaient des mercenaires : les "porteurs de lance" comme on les appelait, servirent différents chefs, dont Alexandre le Grand, et voyagèrent fort loin.
En 225 avant J.-C., une immense armée de Celtes gaulois fut mise en déroute par deux armées romaines à Telamon, au nord de Rome. Ce fut le début du déclin progressif de la suprématie celte en Europe, mais il fallut attendre encore deux siècles pour que Jules César conquière la Gaule en 58 avant J. -C., et cent autres années pour qu'une grande partie de l'Angleterre devienne une colonie de l'Empire romain.

Mais l'histoire des Celtes ne finit pas avec la conquête romaine. Ils continuèrent d'exister dans toute l'Europe et, bien que leurs langues aient disparu presque partout, leurs idées, leurs superstitions, leurs fêtes populaires et les noms de lieux survécurent. L'Irlande et l'Écosse, épargnées par la domination romaine, ainsi que le pays de Galles et l'île de Man, conservèrent leur culture, leur art, leur religion et leur langue.
La Cornouailles conserva également son identité celte bien que les Romains y aient exploité l'étain et y aient construit des villes. Plus tard, au Ve et VIe siècles après J.-C., les colons de la Cornouailles et du pays de Galles retournèrent en Europe continentale, réexportant en Bretagne les traditions celtes.


Celtes - PDF
Mythologie - PDF


legendes_des_Celtes.jpg

Adolf Hitler - Collection of speeches 1922-1945 Le juif éternel
WAWA CONSPI
WAWA CONSPI
The Savoisien
The Savoisien - Lenculus
Exegi monumentum aere perennius