R. L. M. - Histoire sommaire de l'affaire Dreyfus


Books




R. L. M. - Histoire sommaire de l'affaire Dreyfus


L'affaire Dreyfus
II n'y a pas de faits divers en histoire. Si chaque événement a des causes occasionnelles, il a aussi des causes profondes, qui, seules, en expliquent vraiment la genèse et le développement. L'affaire Dreyfus ne fait pas exception a la règle. Pour comprendre les proportions et la tournure qu'elle a prises, le rôle qu'elle a joue pendant plusieurs années dans la vie publique de la France, il faudrait remonter d'une part aux origines du mouvement nationaliste, héritier du boulangisme, d'autre part a celles du mouvement antisémitique.
Ce dernier a commence a se dessiner en France il y a une vingtaine d’années ; ses étapes sont marquées par la catastrophe de « l'Union Générale » en 1882, la France Juive de Drumont en 1886, la fondation de la Libre Parole en 1892. Sans tenter d’écrire l'histoire de ces deux mouvements, il faut retenir que c'est eux, et eux seuls. qui ont pu créer dans le pays, et spécialement dans l'armée, l'état d'esprit nécessaire a l'éclosion et a l’exaspération d'une affaire qui, de sa nature, aurait du avorter en germe ou rester cantonnée dans l'ordre exclusivement judiciaire.
Des les débuts du reveil antisémitique, les efforts des plus persévérants de ses promoteurs furent dirigés contre la situation que les officiers israélites occupaient dans l'armée française et qui, pour beaucoup de catholiques intransigeants. était un sujet de scandale. Une des premières campagnes de la Libre Parole fut dirigée contre eux ; elle aboutit aux duels successifs du capitaine Cremieu-Foa contre Drumont et Lamase, puis du capitaine Mayer contre le marquis de Mores, duel qui se termina par la mort de l'officier juif (28 juin 1892). L'affaire Cremieu-Foa-Mayer est le prélude de l'affaire Dreyfus : l'observateur perspicace aurait pu y découvrir comme une ébauche des préjugés, des passions, des procédés que nous allons voir en pleine vigueur deux ans plus tard; déjà même y figurent certains acteurs du drame : le capitaine Esterhazy fut un des témoins de Cremieu-Foa.



Pour plus d'informations


Henry Coston - Les technocrates et la synarchie Alain Soral - Conseils de lecture - Octobre 2012
WAWA CONSPI
WAWA CONSPI
The Savoisien
The Savoisien - Lenculus
Exegi monumentum aere perennius