Robert Jay Mathews - Un appel au combat


Books



Robert Jay Mathews - Un appel au combat

The Order
Le groupe fut fondé par Robert Jay Mathews en septembre 1983. Il s'était lancé très tôt dans la politique, en fondant une organisation anti-communiste Les Fils de la Liberté, dénonçant également les abus du gouvernement fédéral.
Il a été plus tard très influencé par le livre de William Gayley Simpson, Which Way Western Man ? ; c'est avec ce dernier qu'il prend conscience du danger encouru par les Blancs. Il participe à diverses manifestations, fréquentant notamment le chef du mouvement Aryan nations, Richard Butler. Proche de la National alliance, il est l'un des orateurs de la convention de 1983. Il sera le seul à être ovationné debout par les militants pour son texte désormais célèbre : "A call to arms".
Dans le cadre de ces articles, il est à noter qu'il y fait référence à Louis Beam (dans un autre cadre que ses conceptions sur la résistance sans chef cependant).
C'est notamment au sein de ces groupes que R. J. Mathews va recruter les membres avec lesquels il va fonder der Brüder Schweigen, qui deviendra célèbre sous le nom de The Order.



Ses membres fondateurs sont RoberT Jay Mathews, Ken Loff (un voisin et ami) ainsi que Dan Bauer, Randy Evans, Randy Duey, Denver Parmenter et Bruce Pierce (recrutés au sein du groupe Aryan nations), et les nouveaux venus David Lane, Richard Kemp et Bill Soderquist. D'autres seront intégrés plus tard, comme Frank Silva, Richard Scutari, qui sera nommé responsable de la sécurité, et David Tate.
Ils avaient pour objectif premier la création d'un État autonome blanc au Nord-Ouest des Etats-Unis qu'ils avaient commencé à former en appelant des familles blanches à les rejoindre. Le mouvement a recruté des militants sur l'ensemble du territoire américain pour lutter contre le gouvernement (dénommé ZOG, gouvernement d'occupation sioniste). Différents moyens étaient envisagés (et ont été appliqués) pour acquérir l'indépendance des Aryens, et la plus visible fut la voie armée, bien que le mouvement ait organisé des réunions, des distributions de brochures, etc.

La première opération du groupe fut l'attaque d'un sex-shop détenu par un membre de la communauté juive. Cette opération fut avant tout symbolique, le braquage ayant rapporté moins de 400 $. Les autres attaques seront plus rentables et rapportent au groupe plusieurs millions de dollars. Une attaque contre un fourgon de la Brink's le 19 juillet 1984 rapporte 3,6 millions de dollars, l’argent a été distribué à des fermiers blancs ruiné par les banques.
Outre les braquages, The Order commit également des attentats contre un théâtre et une synagogue, et s'était lancé dans la fabrication de fausse monnaie.
Bruce Pierce est arrêté en tentant d'écouler des faux billets. Son chef Robert Jay Mathews va commettre un braquage pour payer sa caution. Si l'argent est utilisé pour financer le groupe, il est également distribué aux diverses organisations nationalistes, suprémacistes, etc.
Le 18 juin 1984, le groupe passe à un stade supérieur en s'attaquant physiquement à celui qu'ils ont placé en numéro 2 sur leur liste. Alan Berg animait une émission radio dans laquelle il prenait systématiquement la défense de tous les déviants et dénonçait avec autant de haine l'Amérique blanche et chrétienne. Un commando de l'Ordre l'a abattu devant chez lui.
L'organisation ayant touché dès lors un point particulièrement sensible, l'Etat va tout mettre en œuvre pour retrouver les résistants.
La police va finir par arrêter (alors qu'il tentait également d'écouler des faux billets) et faire parler Tom Martinez (l'une des nouvelles recrues avec Gary Yarborough), qui va révéler au FBI tout ce qu'il sait à propos du groupe et de ses méthodes.

Les autorités vont lancer une véritable chasse à l'homme qui va se terminer pour Robert Jay Mathews dans une maison de Whidbey Island. Refusant de se rendre, une fusillade a éclaté entre lui et les agents fédéraux. Ils sont près de 100 contre lui : ils utiliseront les tirs de snipers, des armes automatiques, puis des grenades. En vain : l'homme résiste et tient tête. Ses ennemis vont finir par incendier sa maison en utilisant un hélicoptère de combat. Bob Mathews succombe les armes à la main, brûlé vif, ayant jusqu'à la fin refusé de se rendre et après avoir résisté 24 heures.
Dix membres de l'Ordre ont été arrêtés, jugés et condamnés en vertu du Racketeer Influenced and Corrupt Organizations Act (RICO).
Quatre membres ont été jugés pour leur participation à l'assassinat d'Alan Berg. Aucun n'a été condamné pour son assassinat, mais deux d'entre eux (David Lane et Bruce Pierce) ont été reconnus coupables d'avoir violé ses droits civiques; Richard Scutari et Jane Craig ont été acquittés.
David Lane a été condamné à 190 ans de prison pour avoir violé les « droits civiques » de Berg (il conduisait la voiture du commando), ainsi que pour racket et conspiration.
Dans un 3e procès, David Lane a été jugé avec Richard Butler (dirigeant d'Aryan nation), Louis Beam et 11 autres dirigeants d'organisations. Tous seront acquittés.
Plus de 75 personnes auraient été condamnées pour divers délits en lien avec The Order. La plupart des personnes incarcérées ont dépassé leur peine de sûreté sans avoir été libérées.

Les membres du groupe sont considérés comme des prisonniers de guerre par de nombreux nationalistes blancs américains, mais aussi comme des héros et des martyrs ; c'est notamment le cas de Robert Jay Mathews, de David Lane et de Bruce Pierce, mort en prison en 2007 et 2010.

Kleinpaul Rudolf - Menschenopfer und Ritualmorde Joseph Atwill - Caesar's Messiah
WAWA CONSPI
WAWA CONSPI
The Savoisien
The Savoisien - Lenculus
Exegi monumentum aere perennius